skip to Main Content

Sous l’impulsion du président Macron et dans le cadre d’un projet mis en place par le ministère des affaires étrangères et le ministère de la culture, l’ambassade de France en Ethiopie demande à l’équipe d’Archeovision (UMS 3657) au laboratoire Orient et Méditerranée (UMR 8167) et au LRMH (USR 3224) de mener une étude sur la conservation des églises rupestres de Lalibela.

Ce site regroupe 11 églises rupestres classées au patrimoine mondiale de l’UNESCO.

L’UMS Archeovision a réalisé une mission sur site au mois d’octobre 2019 qui permettra d’élaborer un relevé 3D complet du site afin de fournir les différents documents nécessaires aux équipes de l’UMR 3657 et de l’USR 3224 qui procéderont aux études géologiques, géomorphologiques et archéologiques. Ces documents serviront également à l’étude mené par l’Architecte en Chef des Monuments Historique en charge du projet de restauration et se présenteront sous la forme orthoimages, plans coupe et élévation ainsi qu’un de modèles 3D très haute résolution.

Les volumes des monuments ainsi que les peintures qui y sont conservées ont été acquis à l’aide de scanners laser et compléter par de la photogrammétrie terrestre, aérienne, ainsi que du relevé 2D traditionnel

CNRS Images a suivi l’évènement : https://www.youtube.com/watch?v=Q0v9HsMca8E&feature=youtu.be

Retrouvez la page dédiée sur le site de l’Université Bordeaux Montaigne.

Back To Top