Nos missions

La mission principale de l’UMS est le soutien aux porteurs de projet, qui souhaitent intégrer une composante 3D dans leur recherche (acquisition, restitutions, valorisation et bases de données 3D). Elle réalise des expertises, collabore à des programmes scientifiques et effectue des prestations 3D. Elle a aussi un rôle de conservatoire pour ces fichiers 3D.

Son rôle est celui d’assistance à projets 3D dans le champ du patrimoine et de la culture, et plus particulièrement en ce qui concerne la recherche et la valorisation.
En effet, l’usage des technologies 3D nécessite une réflexion approfondie complexe avant de pouvoir se lancer dans des projets souvent très coûteux et dont le substrat technologique est en continuelle évolution.

Les programmes pilotes permettent à l’UMS de défricher sur le plan méthodologique pour les besoins de la recherche et d’initier des partenariats pluridisciplinaires dans le domaine de l’usage de la 3D au service d’objectifs scientifiques en SHS. Face aux demandes nombreuses d’expertises ou de soutiens qui nous parviennent, l’UMS assure la validation scientifique des usages de la 3D dans les réponses apportées. La difficulté réside dans l’obligation de résultats pour toutes les demandes ainsi que la nécessité de cohérence.

L’identité d’Archéovision s’est construite dans la pratique de la recherche-action, c’est à dire que le développement de nouvelles connaissances et de réflexions théoriques s’accompagne de leur application.  Grâce à sa cellule de transfert Archéotransfert, le développement des connaissances débouche sur des réalisations concrètes, dans le cadre de projets systématiquement menés en collaboration étroite avec les spécialistes en charge des dossiers scientifiques.

Archéovision met en place un conservatoire de données 3D grâce au partenariat avec Huma-Num qui assure un espace de stockage illimité, redondant, des indexations par métadonnées pour la conservation et l’organisation des données.

Depuis 2014, Archéovision coordonne le Consortium national 3D mis en place par le CNRS (Huma Num).