Retrocolor 3D

Le programme Retro-Color 3D, financé par la Région Nouvelle-Aquitaine et l’Université Bordeaux-Montaigne a pour but de proposer une méthodologie permettant de rendre compte le plus justement possible des couleurs originales d’objets archéologiques (sculpture ou architecture) dans les modèles 3D. En effet, si la restitution des volumes est désormais bien au point, celle de la polychromie soulève des problématiques complexes et n’a pas encore fait l’objet d’une réflexion permettant de définir des procédures précises.

Expérimentations autour des couleurs du tympan de la Cathédrale Saint-André à partir des pigments analysés, photos M. Mulliez.

Expérimentations autour des couleurs du tympan de la Cathédrale Saint-André à partir des pigments analysés, photos M. Mulliez.

L’approche transculturelle délibérée du programme Retro-Color 3D, permet à la fois de dialoguer avec des spécialistes de périodes variées et de valider la pertinence des procédures en fonction de contextes spécifiques divers. L’étude des couleurs d’origine et leur mesure (à l’aide d’un spectrocolorimètre et par photographies calibrées) nécessitent parfois une phase d’archéologie expérimentale.

Les mesures colorimétriques permettent ensuite de composer une palette plausible pour chaque contexte. Les valeurs colorimétriques de ces palettes sont ensuite utilisées dans les logiciels de 3D, d’infographie et de peinture virtuelle pour être appliquées aux modèles numériques.

Mesures colorimétriques comparées, réalisées d'une part par échantillonnage sur photographie calibrée et à l'aide d'un spectrocolorimètre (Spectrophotometer CM2600d/2500d Konica Minolta) sur un panneau d'enduit peint (MANN 8835), photo M. Mulliez.

Mesures colorimétriques comparées, réalisées d’une part par échantillonnage sur photographie calibrée et à l’aide d’un spectrocolorimètre (Spectrophotometer CM2600d/2500d Konica Minolta) sur un panneau d’enduit peint (MANN 8835), photo M. Mulliez.

Le tympan du portail royal de la cathédrale Saint-André de Bordeaux ne présente plus, aux yeux du public, que quelques traces de bleus dans le fond. Une série d’analyses physico-chimiques, des macro-photographies de restes de couleur et la connaissance historique des pratiques en vigueur vers 1250 permettent de se faire une idée de la polychromie de cet ensemble sculpté.

Collaboration avec Markus Schlicht (Ausonius) et Floréal Daniel et Aurélie Mounier (IRAMAT-CRP2A).

Tympan du Portail royal de la cathédrale Saint-André de Bordeaux, photo P. Mora.

Tympan du Portail royal de la cathédrale Saint-André de Bordeaux, photo P. Mora.

Détail en macrophotographie du fond du tympan du Portail royal de la cathédrale Saint-André de Bordeaux, photo M. Schlicht.

Détail en macrophotographie du fond du tympan du Portail royal de la cathédrale Saint-André de Bordeaux, photo M. Schlicht.

 

À Herculanum, les peintures murales qui ornaient les murs de la maison de Neptune et Amphitrite conservées in situ sont fragmentaires ; certains panneaux détachés provenant des mêmes pièces sont conservés au Musée Archéologique National de Naples. Reconstitué par l’équipe TRACES dans le cadre de l’ANR Vesuvia ; à partir de sources documentaires, d’archives et d’observations sur le terrain, le schéma décoratif des parois peut donner lieu à une « restauration virtuelle » qui permet de se figurer l’aspect général de certaines pièces et de visualiser les détails de l’œuvre restituée. Ces peintures virtuelles sont l’occasion de tester des outils informatiques permettant de reproduire la variété des effets de transparence ou d’opacité, de brillance, de reliefs et de faire intervenir des variations aléatoires dans la réalisation de motifs répétitifs.

Triclinium 7 de la maison de Neptune et Amphitrite à Herculanum, paroi est, photo M. Mulliez

Triclinium 7 de la maison de Neptune et Amphitrite à Herculanum, paroi est, photo M. Mulliez

Collaboration : collaboration avec l’équipe Traces, ANR Vesuvia dirigée par Alexandra Dardenay.

 

6 Akhenaton_Innovativ_square

Modèle 3D du buste d’Akhenaton conservé au Louvre, réalisé par photogrammétrie, Image Archéovision-Archéotransfert.

7 Akhenaton_polychromie

– Détails de traces de polychromie conservée sur le buste d’Akhenaton conservé au Louvre.

Le buste d’Akhenaton conservé au Louvre a gardé quelques traces de polychromie et des empreintes de motifs. Les portraits royaux tels que celui-ci étaient réalisés en série afin de diffuser l’image royale : ainsi connaît-on plusieurs jumeaux de ce portrait dont celui de Berlin, trouvé, comme le fameux buste de Nefertiti, dans l’atelier de Thoutmose. Le caractère sériel de cette production, très codifiée, mettant en œuvre une gamme de pigments limités, permet raisonnablement de proposer une restitution de la polychromie du buste. La subtilité du traitement polychrome (transparent pour les chairs, épais et granuleux pour les zones peintes en bleu égyptien, etc. …) peut être mise en œuvre dans la restitution de ce buste dont on connaît un parallèle exceptionnel.

 

Article paru dans les Cahiers de Science et Vie, août 2017.

Autres projets

Loading

Enceinte néolithique du Peu, à Charmé (Charente).

Enceinte néolithique du Peu, à Charmé (Charente).

Virtual Retrospect 2017 // Restituer les couleurs

Virtual Retrospect 2017 // Restituer les couleurs

Les grandes heures de Spa

Les grandes heures de Spa

Bruniquel

Bruniquel

Terres mégalithes

Terres mégalithes

2C3D

2C3D

Circus Maximus

Circus Maximus

ANR Usine 3D

ANR Usine 3D

Sphinx des Naxiens

Sphinx des Naxiens

Palais Gallien

Palais Gallien

Karnak

Karnak

Villa Plassac

Villa Plassac

Place Navone

Place Navone

ANR Arachnee

ANR Arachnee

Stéréothèque

Stéréothèque

Monumothèque

Monumothèque

Michel de Montaigne – portrait et librairie

Michel de Montaigne – portrait et librairie

Motte de la Jacquille

Motte de la Jacquille

Château de Barbezieux

Château de Barbezieux

Cathédrale Saint André

Cathédrale Saint André

Aton Num

Aton Num

Monuments d’Orient

Monuments d’Orient

ANR Vesuvia

ANR Vesuvia

Les Thermes de Chassenon

Les Thermes de Chassenon